Kush kerkon te largoje bustin e deshmorit te Gjuhes greke Aristotel Guma?

H προτομή του εθνομάρτυρα Αριστοτέλη Γκούμα

Procedeengs of The III Panhimarjot Conference -

http://www.himara.eu/adver/KHimariot/konferenca3_1.html

Llambro Ruci shvlefteson "argumentat" e Kristo Frasherit, Luan Malltezit, Shaban Sinanit etj

Le të thonë sa të duan Kristo Frasheri, Luan Malltezi, Shaban Sinani etj.se gjuha e parë në Himarë është shqipja dhe më pas greqishtja. E kjo është thënë qartësisht, por vendosmërisht, pa ekuivoke dhe duke e faktuar

Regjistrimi i popullsise-Presidenti Topi: presione nga qarqe ultranacionaliste

“Ndjeshmëria e madhe është sepse nga individë të qarqeve ultranacionaliste tentohet të bëhet një politikë presioni dhe deformacioni të një procesi që duhet të jetë nacional dhe ligjor” Presidenti la të kuptohej se ai ishte ishte edhe për deklarimin e lirë të etnisë dhe fesë

Ivanov: "ende në rajonin tonë qarqet ultranacionaliste veprojnë në dëm të vendeve të tjera".
(Shqip)

In contrast with 52-personality peticion, in the report of Europian Commission it is said that:

There is a lack of accurate data on minorities in Albania. This situation is expected to be addressed by the conduct of a population census in 2011, respecting international standards including the principle of free self-identification. This census will include optional questions on the ethnic origin, religious affiliation and mother tongue of respondents.

Pse nuk i jepet shtetesia shqiptare fortlumturise se tij Anastasios?

Lufta midis civilizimeve ne Shqiperi e gjen shprehjen ne luften frontale te qarqeve ateiste dhe antikrishtere qe perfaqesohen deri ne kupolen e shtetit per 20 vjet rresht dhe kontrollojne totalisht mediat.
S ipas raportimeve te ShIK-ut dhe shtypit, fondametaliste musilmane kane marre shtetesi shqiptare, kurse kryepeshkopi dekorohet nga Presidenti por ende nuk i ploteson kushtet per shtetesi megjthe qendrimin permanent prej 19 vjetesh ne Shqiperi !!!!


Saturday, March 24, 2007

Gérard Boisseau Yampolsky-french text

Gérard Boisseau Yampolsky

Gérard est mon confrère, journaliste à France 3 Aquitaine. Il m'a parlé d'un film que il avait réalisé en octobre 2003 et j'ai vu son film. Il s'intitule "Bordeaux - Oswiecim". C'est un film qui évoque le mémoire individuelle et collective. Celle des juifs exterminés dans les camps nazis.Ce film documentaire de 52 minutes, sera présenté pour la première fois dans une activité culturelle, organisé par la Mairie de la ville d' Ashdod ( Israël ), dans le cadre des échanges culturels Bordeaux - Ashdod de 15 avril -19 avril et qui sera projeté aussi dans plusieurs villes d'Israël. Un film très, très émouvant ! Chapeau, Gérard !
Simbad Detari
"Bordeaux - Oswiecim"

"Ou pour reculer, il faut avancer. Reculer dans le temps; tenter de renouer le fil des racines sectionnées. Voyage impalpable, lancinant, livré à soi-même, pour se délivrer, peut-être, de Histoire. chercher les cendres de la mémoire, dans le silence peuplé des râles. Impuissant. 2200 kilomètres balisés de signes visuels et sonores données à voir en 52 minutes. Tentative aléatoire de recueillir dans le présent les résonances de l'histoire. Retenir ce qu'est vécu dans l'instant, sans aucune. Image ou son rapporté ou décalé au montage".

Le vent balaye les soupirs désincarnés,
Les miradors cassent le ciel de croix vertigineuses,
Le silence étouffe les cris arrachés,
Les baraques perpétuent sans fins les rythmes gris

Le ciel bas charrie les oiseaux noirs
Porteurs des âmes calcinées.
La pluie martèle les heurs de l'abandon.
Les rails s'accrochent à la rectitude implacable.

La couleur s'absente.
L'air rampe chargé de râles.
La terre exhibe ses plaies.
Le temps fuit le regard.
( Texte de Gérard Boisseau Yampolsky )




Oswiecim (Auschwitz en Allemand, Oshpitizin en Yiddish) est une ville dans le sud de la Pologne d'environ 43 000 habitants (chiffres 2001) située à environ 60 km au sud-ouest de Cracovie, dans la région Voïvodie de Petite-Pologne depuis 1999, Voïvodie de Cracovie auparavant (1975-1998). Le nom allemand Auschwitz est toujours utilisé lorsqu'on se réfère au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau construit par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Auschwitz (Konzentrationslager Auschwitz- Birkenau) était le plus grand camp de concentration et d'extermination nazi. Il se situe dans la ville d'Oswiecim (Auschwitz en allemand) à 60 kilomètres à l'ouest de Cracovie (en Petite-Pologne, région de Pologne, pays alors occupé par l'Allemagne). Il fut créé en mai 1940 et opéré par les SS, puis libéré par l'armée soviétique le 27 janvier 1945. En 5 ans, pas moins de 1,3 million d'hommes, de femmes et d'enfants, à 90% des juifs, furent assassinés à Auschwitz, dont 900 000
immédiatement à leur sortie des trains qui les avaient amenés: principalement dans les chambres à gaz, parfois abattus. Le reste des prisonniers finissait par mourir de maladies, de malnutrition, de mauvais traitements, d'expériences médicales voire de gazage après tous ces sévices. Auschwitz, pour être le plus grand camp d'extermination de tous les temps, est considéré comme le symbole des meurtres en masse nazis, du génocide des Juifs dans lequel près de 6 millions de Juifs furent assassinés : le symbole de la SHOAH.



Les photos de ce petit "réportage" sont de Gérard Boisseau Yampolsky

Fichier hébergé par Archive-Host.com
Gérard Boisseau Yampolsky
Gérard est mon confrère, journaliste à France 3 Aquitaine. Il m'a parlé d'un film que il avait réalisé en octobre 2003 et j'ai vu son film. Il s'intitule "Bordeaux - Oswiecim". C'est un film qui évoque le mémoire individuelle et collective. Celle des juifs exterminés dans les camps nazis.Ce film documentaire de 52 minutes, sera présenté pour la première fois dans une activité culturelle, organisé par la Mairie de la ville d' Ashdod ( Israël ), dans le cadre des échanges culturels Bordeaux - Ashdod de 15 avril -19 avril et qui sera projeté aussi dans plusieurs villes d'Israël. Un film très, très émouvant ! Chapeau, Gérard !
Simbad Detari
"Bordeaux - Oswiecim"


"Ou pour reculer, il faut avancer. Reculer dans le temps; tenter de renouer le fil des racines sectionnées. Voyage impalpable, lancinant, livré à soi-même, pour se délivrer, peut-être, de Histoire. chercher les cendres de la mémoire, dans le silence peuplé des râles. Impuissant. 2200 kilomètres balisés de signes visuels et sonores données à voir en 52 minutes. Tentative aléatoire de recueillir dans le présent les résonances de l'histoire. Retenir ce qu'est vécu dans l'instant, sans aucune. Image ou son rapporté ou décalé au montage".
Fichier hébergé par Archive-Host.com
Le vent balaye les soupirs désincarnés,
Les miradors cassent le ciel de croix vertigineuses,
Le silence étouffe les cris arrachés,
Les baraques perpétuent sans fins les rythmes gris

Le ciel bas charrie les oiseaux noirs
Porteurs des âmes calcinées.
La pluie martèle les heurs de l'abandon.
Les rails s'accrochent à la rectitude implacable.

La couleur s'absente.
L'air rampe chargé de râles.
La terre exhibe ses plaies.
Le temps fuit le regard.
( Texte de Gérard Boisseau Yampolsky )
Fichier hébergé par  Archive-Host.com

Oswiecim (Auschwitz en Allemand, Oshpitizin en Yiddish) est une ville dans le sud de la Pologne d'environ 43 000 habitants (chiffres 2001) située à environ 60 km au sud-ouest de Cracovie, dans la région Voïvodie de Petite-Pologne depuis 1999, Voïvodie de Cracovie auparavant (1975-1998). Le nom allemand Auschwitz est toujours utilisé lorsqu'on se réfère au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau construit par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale. Auschwitz (Konzentrationslager Auschwitz- Birkenau) était le plus grand camp de concentration et d'extermination nazi. Il se situe dans la ville d'Oswiecim (Auschwitz en allemand) à 60 kilomètres à l'ouest de Cracovie (en Petite-Pologne, région de Pologne, pays alors occupé par l'Allemagne). Il fut créé en mai 1940 et opéré par les SS, puis libéré par l'armée soviétique le 27 janvier 1945. En 5 ans, pas moins de 1,3 million d'hommes, de femmes et d'enfants, à 90% des juifs, furent assassinés à Auschwitz, dont 900 000 immédiatement à leur sortie des trains qui les avaient amenés: principalement dans les chambres à gaz, parfois abattus. Le reste des prisonniers finissait par mourir de maladies, de malnutrition, de mauvais traitements, d'expériences médicales voire de gazage après tous ces sévices. Auschwitz, pour être le plus grand camp d'extermination de tous les temps, est considéré comme le symbole des meurtres en masse nazis, du génocide des Juifs dans lequel près de 6 millions de Juifs furent assassinés : le symbole de la SHOAH.
Fichier hébergé par Archive-Host.com
Les photos de ce petit "réportage" sont de Gérard Boisseau Yampolsky


Mon Web Site
www.simbadi.com


Mon Web Site
www.simbadi.com

No comments: